L'Économie Circulaire dans la plaine des Vosges

Des opportunités d’affaires entre les entreprises de la plaine des Vosges

ECOPLAINE propose aux entreprises de la Plaine des Vosges de participer à des rencontres sous forme d’ateliers inter-entreprises. L’objectif est de détecter et de mettre en oeuvre des projets de synergie, vous permettant de réaliser des économies et d’accroître votre compétitivité.

La démarche est la suivante :

  • Vous vous inscrivez à l’atelier de votre choix

  • Vous compléter la fiche entreprise en précisant vos ressources à mettre en commun (salle de réunion, ressources humaines, énergie…), et les déchets dont vous voulez vous séparer

  • Vous participez à la rencontre avec les autres entreprises locales (20 à 40), afin de mutualiser des coûts ou mieux encore, que les déchets de l’un devienne la matière première de l’autre

  • ECOPLAINE se charge d’analyser les données et les synergies potentielles, puis vous accompagne dans la mise en oeuvre des projets de collaboration avec vos nouveaux partenaires

UN SIMPLE ABONNEMENT VOUS PERMET DE PARTICIPER A LA DEMARCHE DE L’ECONOMIE CIRCULAIRE

Une cotisation croissante en fonction de la taille de votre entreprise :

  • 150 € par an pour une entreprise de moins de 10 salariés

  • 300 € pour une de moins de 50 salariés

  • 500 € pour une de plus de 50 salariés


L’économie circulaire est un projet de territoire

Gouvernance de la transition écologique et énergétique de l’Ouest Vosgien

La Communauté de Communes Terre d’Eau (Vittel - Contrexéville - Bulgnéville) et plus largement l’Ouest Vosgien ont confié à l’Association EcoPlaine la mission de développer l’économie locale avec les valeurs de l’Economie Circulaire auprès des Entreprises. La transition écologique et énergétique doit s’adapter et être adoptée par les forces vives du territoire.

 
Illustration-economie-circulaire.png
 

EcoPlaine est soutenue par l’ADEME, la Région et de l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse pour animer sur 2018-2021 une démarche d’Économie Circulaire sur ce territoire.

Une première initiative est déjà en fonctionnement sur la ZA Moulin de Vanel : 4 entreprises et une collectivité mettent en commun leur ressources, leurs déchets en intelligence collective : boues de la station d’épuration du SIVU, gérée par SAUR, valorisées en méthanisation puis cogénération électricité-chaleur. La chaleur fatale servira pour chauffer de l’eau chaude de nettoyage (200m3/an), pour pasteuriser 2000 tonnes de biodéchets (qui seront méthanisés). Cette ressource de biodéchets locaux est exploitable grâce à un conditionneur qui permet de séparer ces biodéchets de leurs emballages. Les déchets de voirie sont également traités sur ce site et permettent de générer des matières premières secondaires pour le BTP notamment.
Les excédents de chaleur seront stockés dans une réserve d’eau tampon qui servira à chauffer des serres ou sécher des aliments du bétail (en projet).

De nombreux autres projets existent : un osmoseur permettant de concentrer les digestats est à l’étude afin de réduire les quantités à transporter jusqu’aux zones d’épandage. Enfin, un station de distribution de bioGNV devrait voir le jour en 2019 à destination des particuliers et des professionnels. La commercialisation de gaz porté pour l’industrie est également à l’étude.

Retrouvez dans la vidéo ci-dessous, un reportage sur ces activités actuelles et futures :